The Kooks – Inside in/Inside out (2006)

Publié le par Alex la Baronne

Note album : 6,5/10

 

Les Boys band connaîtront toujours le succès. Quelques années après la dissolution des Worlds Apart et consorts, la nouvelle machine à faire hurler les filles a subi d’indispensables ajustements afin de satisfaire aux standards mercantiles 2006. Plus rocks, moins musclés et plus talentueux que leurs aînés bodybuildés, les Kooks se sont rencontrés dans une rock academy londonienne, également fréquentée par la sirupeuse Lily Allen. Leur leader Luke Pritchard est le fils de feu Bob Pritchard, un musicien autrefois proche des Stones, et est également sorti avec l’exaspérante chanteuse de bluettes Katie Melua. Cette hérédité rock doublée de fréquentations hype pourvoit ce groupe bourgeonnant d'une caution artificielle assez désagréable mais rémunératrice : "Inside in/Inside out" a squatté le top 10 des ventes britanniques 6 mois durant. Et voici que le nouveau phénomène adolescent, le "meilleur groupe depuis les Arctic Monkeys", vient de traverser la Manche, à la grande joie de jeunes filles enthousiastes.

Bien vite catapultés en première partie des Stones, les Kooks ont au moins le grand mérite de ne pas flouer leur parterre d'admiratrices. Bourré de mélodies pop aussi harmonieuses que bénignes, ce premier album ennuie parfois ("Matchbox", "Naive"), surtout sur sa fin, sans jamais parvenir à totalement déplaire. Quelques ballades acoustiques aux textes innocents évoquent de jeunes amours ("Seaside", "Ooh la") et alternent avec des titres plus électriques plutôt bien ficelés ("See the world", "Sofa song"). Malheureusement, le galvaudé mais indispensable supplément d'âme manque souvent à ce disque, excepté durant  "Time awaits", doté d'un refrain accrocheur et d'une intro blues du meilleur effet. Cette touche originale un peu isolée ne parviendra pas à séduire toute seule un public plus âgé et plus lucide devant un reste d'album finalement aussi froid que ses auteurs. Faut-il que ces 4 garçons se brûlent pour sourire ?

 

Classe : "Time awaits"

Crasse : "Matchbox"

 

Autre chronique concernant les Kooks sur ce blog :

            Concert des Kooks, 18 Novembre 2006

Commenter cet article

Justine 15/05/2008 18:52

"Mieux que les Arctic Monkeys" ? ...Pas d'accord .

Alex la Baronne 29/11/2006 16:51

Cela dit, ta confiance en mes chroniques me touche beaucoup Crevette !

Alex la Baronne 29/11/2006 16:50

Oui, des fois je chronique moins de disques pour profiter de ceux que j'ai déjà ! En plus, il y a tellement de trucs qui sortent que ce n'est pas évident de distinguer le bon du mauvais et au final, on se retrouve à écouter tout un tas de trucs sans trop rien retenir !

Tireboulette 29/11/2006 16:17

Ben merde, maintenant que t'en parles...... je ne me souviens même pas de leur album... pourtant, je l'ai acheté...

Je crois qu'il va me falloir une petite cure de trucs débiles pour reprendre un peu de plaisir à écouter ce qui sort. Parce qu'au final, je vais devenir plus consommatrice qu'auditrice, et je crois que c'est pas ce qu'il y a de mieux...
Je n'achèterai plus qu'une fois que tu auras chroniqué, c'est décidé !

Alex la Baronne 29/11/2006 10:13

Voila, pareil, je n'en ferai pas une cure :-) !