The Rakes - Foire aux Vins de Colmar (14/08/2007)

Publié le par Alex la Baronne

Jouer devant salle comble ne signifie pas faire salle comble. Offerts en pâture à un (très jeune) public venu vriller les oreilles de Mika, programmé en 2è partie de soirée, les Rakes ne se sont pas laissés démonter par la relative mollesse de leur audience et ont proposé une mise en bouche bien plus savoureuse que la grande bouffe tant attendue…

 

Comme tant de groupes de rock britons, les Rakes ne séduiront sans doute jamais des masses françaises gavées à grands entonnoirs de foin FM, même si leur dynamique "Open book" – "la musique de la pub Canal Sat avec Zizou dedans" – leur a assuré un petit succès auprès des auditeurs avertis d'Europe 2. Cette brève percée dans les charts hexagonaux n'occulte pourtant l'implacable réalité : le quartet anglais est tout simplement trop anglais pour espérer plaire aux ennemis héréditaires. Et puis, il y a pire. Les Rakes, ce sont le genre de mecs que le spectateur lambda emmerdait au lycée parce qu'ils avaient toujours de bonnes notes, parce que leurs chemises étaient trop bien repassées, parce qu'ils portaient de grosses lunettes qui laissaient une trace rouge sur leurs nez d'intellectuels. Mais voila, les quatre intellos losers ont pris des guitares, répété, composé des hits post-punk aux allures de tuerie. Ils sont également devenus beaux et pleins d'une classe indicible. Tiens, ils peuvent même sortir avec des top-models si ça leur chante. Alors oui, c'est vrai que ça peut en énerver certains. Les bons élèves resteront toujours de bons élèves. Pas de bol pour les autres.

 

C'est donc une véritable leçon d'élégance rock'n'roll que les "râteaux" londoniens ont donné à un public colmarien plus que novice en la matière. Avec leurs dégaines de Playmobils trendys et leurs tenues adoubées par Heidi Slimane himself, le groupe ouvre la danse avec le bien nommé "We danced together", single phare de "Ten new messages", leur 2è album. Bien que décriés dans la presse pour leur mollesse avérée, les titres de ce nouvel opus prennent toute leur ampleur en live, notamment grâce à une batterie tribale aussi répétitive que diablement efficace. En quelques riffs assassins, le groupe assène ensuite un "Down with moonlight" froidement new-wave, avant qu'Alan Donohoe, le génialement remuant leader, ne se lance dans une chorégraphie d'automate pour un "When Tom Cruise cries" déchaîné. Cette débauche d'énergie finit tout de même par convaincre une fosse jusque là bien larvaire et quelques morceaux de l'explosif  "Capture/Release" des débuts en feront gigoter plus d'un, grâce à des lignes de basse bondissantes ("Terror!") et des refrains tout simplement imparables ("22 grand job", "Retreat"). Malgré quelques titres dispensables comme le fade "Binary love", le groupe prend un plaisir manifeste sur scène, multiplie les remerciements francophones, avant de conclure sous les vivas avec son fameux "Open book". Le rappel verra ensuite Alan Donohoe lancer le brûlot punk "Strasbourg" et administrer comme une claque un "Dann sind wir die Helden" rageur. Et oui, le 14 Aout 2007, les héros étaient bien en "première partie"…

Retrouvez cette chronique sur Dark Side of the Rock

Publié dans Journal d'une groupie

Commenter cet article

Alex la Baronne 22/08/2007 13:56

Est ce que ton ami fana des White Stripes avait déjà entendu les Rakes avant ? Je sais que je n'ai pas accroché dès la première écoute...Concernant Mika, on a parfois de drôles de surprises en concert ! Aux Eurocks, je me suis traînée au set des Klaxons comme une âme en peine, et qui brâmait "Golden skans" en bousculant tout le monde une demi-heure plus tard ??? Bibi !

celebelda 22/08/2007 12:44

J'aurai voulu voir ça. N'empêche qu'un pote fan harcore des White Stripes n'a pas accroché du tout du tout, au contraire, il m'a téléphoné pendant que Mika balançait  "Relax, take it eaaaaaaaasyyyyyyyyyy" et même qu'il chantait avec. J'étais choqué, surtout qu'il m'avait dit y aller pour sa copine...

Alex la Baronne 20/08/2007 15:18

Oui, ses chorégraphies m'ont laissée pantoise... Je me suis promis d'essayer à ma prochaine sortie du Samedi soir mais je risque de ne pas avoir assez de place !

Ska 20/08/2007 15:12

J'ai vu deux fois The Rakes au printemps. Vraiment un très bon groupe sur scène. Incroyable charisme du chanteur. Et ses chorégraphies ahurissantes...

Alex la Baronne 18/08/2007 11:13

Oui, c'est annulé à la Laiterie (grrrr, je confirme !) mais il me semble qu'ils vont jouer à Nancy à la place ! Etais-tu aussi aux Eurockéennes ? Je prépare un papier là-dessus pour bientôt !