Archive - Noise (2004)

Publié le par Alex la Baronne

Note album : 7/10

 (NDLR : Alex la Baronne a rencontré au cours de la première version de cet article quelques problèmes que nous qualifierons pudiquement de "chronologiques". Heureusement, Ska et Labosonic veillaient au grain. Un grand merci à eux.)

Je garde un excellent souvenir de ce concert d'Archive. En 2004, le groupe s'était produit à la foire aux Vins de Colmar en première partie de Massive Attack. Porté par la présence quasi hypnotique de Craig Walker, son chanteur d'alors, la formation dégageait une énergie étonnante. Les titres agressifs et rageurs s'enchaînaient parfaitement sous la houlette dynamique du duo fondateur Darius Keeler – Daniel Grifftihs. En bref, j'étais venue voir Massive Attack. Je suis repartie avec "Noise" sur ma liste d'achats.

J'ai ensuite écouté le disque. Me suis remémoré le concert. Et j'ai dit banco. Car faire digérer à un public souvent dissipé des chansons de 6 minutes minimum n'est pas un mince exploit. Archive l'a pourtant réalisé avec la première moitié de"Noise", son 4è album. Un album plutôt rock qui plus est, bien loin du trip-hop initial d'un groupe caméléon, toujours à la recherche d'un mercenaire chanteur. A ce jour, Keeler et Griffiths, dont l'association constitue l'épine dorsale d'Archive, ont épuisé 5 chanteurs. Presque un par album. Craig Walker, l'interprète de ce "Noise" fut assurément le plus charismatique. Le seul à pouvoir donner une dimension humaine à un son parfois robotique et désincarné.

Pourtant, il faut bien être honnête. 6 minutes et des brouettes par titre, c'est parfois un peu trop. Ne mentionnons même pas de l'interminable introduction mollassonne de "Waste", heureusement achevée dans un déferlement pulsatile jubilatoire. Pour parler prosaïquement, la plupart des chansons gagneraient à perdre 2 minutes, hormis les 3 dernières, totalement irrattrapables de langueur. Plus réussies, les calmes "Sleep" et "Conscience" renouent élégamment avec les racines planantes de la formation, grâce à quelques synthés aériens. Mais la force de cet opus réside dans ses paroles brèves et sèches comme des uppercuts  ("Noise", "Fuck U"), qui reposent sur des airs aussi entêtants que confiants. "Get out" reste à ce titre le point fort du disque avec sa mélodie accrocheuse et son texte d'une sincérité sans équivoque.

A l'heure où le disque pop rock idéal dure 35 minutes montre en main, Archive s'est payé le luxe de la longueur avec un succès modéré. Car au final, 9 titres plus 2 interludes suffisent largement à cet opus.

 

Classe : "Get out"

Crasse : les trois derniers titres
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex la Baronne 26/01/2007 12:26

Ne t'en fais pas, je bégaye souvent également niveau commentaires... Et puis, on va dire que la discographie d'Archive est assez nébuleuse histoire de tout simplifier !

Ska 26/01/2007 10:59

pardon, je viens de bégayer et de doubler le dernier commentaire...

Ska 26/01/2007 10:57

ce n'est pas si grave, on mettra ça sur le compte de la ressemblance entre chaque album d'Archive  ;-)(ça ne compte pas, mais il y a aussi un Unplugged, d'ailleurs, qui s'est glissé dans leur discographie juste après Noise...)

Ska 26/01/2007 10:41

Ce n'est pas très grave non plus. On mettra ça sur le compte de la très grande ressemblance entre chaque album d'Archive... ;-)(pour en rajouter, on peut aussi citer un disque Unplugged qu'ils ont sorti après Noise...)

Alex la Baronne 26/01/2007 09:53

Et le pire, hein, c'est que j'ai les trois premiers albums d'Archive !!! Raaaaa, je vais passer la journée à me flageller !