Morcheeba - Parts of the process (2003)

Publié le par Alex la Baronne

Note album : 9/10

Ce disque là méritait bien un hommage appuyé. La boite fendue, le livret fatigué, il coule à présent des jours paisibles dans ma CDthèque, après des mois de dur labeur sur ma platine. Paru en 2003, ce best of aux allures de chant du cygne honore 4 albums, au succès glané à la grâce de mélodies douces et harmonieuses.

Une party londonienne. Passablement éméchés, les frangins Paul et Ross Godfrey font la connaissance d'une charmante chanteuse à la voix angélique, Skye Edwards. En cette année 1995, la mode s'encanaille dans la britpop, mais laisse aussi la part belle à un courant plus alternatif, le trip-hop, alors incarné par Massive Attack et Portishead. "Who can you trust", premier album des enfumés Morcheeba, sort un an plus tard et devient bien vite un standard underground. Fort de leur affinité mutuelle pour "l'écriture, la marijuana et la composition", Paul le DJ, Ross l'homme-orchestre et Skye la vocaliste y proposent des titres d'un flou planant, tel "Never an Easy way" et surtout "Trigger hippie", aux tonalités hindoues irrésistiblement hypnotiques. Ce succès confidentiel et de fait branché les propulse alors vers un succès planétaire, dont "Big calm" sera l'époustouflant vecteur. Ce 2è album leur ouvre les portes d'un marché américain souvent autarcique, notamment grâce au splendide "The sea", où la voix de Skye Edwards  charme plus que jamais. Toujours dans la même voie aérienne, les mélancoliques "Blindfold" et "Over and over" côtoient au fil de sonorités légères, le plus engagé "Part of the process", cri d'alarme contre l'implacable société de consommation. Morcheeba devient alors le groupe à citer et "Big calm" l'album à passer dans tout dîner bobo se respectant. Cette gloire fait bien vite perdre la tête au trio, avec pour résultat un contraste saisissant entre l'electro éthérée de leurs titres et leur vie festive jusqu'à l'aube.

L'arrivée du nouveau millénaire assagira les troupes, avec à la clef un revirement pop matérialisé par "Fragment of freedom". Single clef passé en boucle sur MTV, "Rome wasn't built in a day" laisse éclater des tonalités chaleureuses, toujours dans la plus grande sérénité. L'album se classe numéro 6 des charts anglais, porté par le plutôt agaçant "Be yourself" et l'optimiste "World looking in". En 2002, sort enfin "Charango", qui déçoit pour la première fois la critique par un certain immobilisme doublé de commercialisme. Bien que portant indéniablement l'estampille Morcheeba, "Otherwise" et "Undress me now" s'enlisent, sans toutefois complètement décevoir. "What New York couples fight about", en duo prophétique avec Kurt Wagner, donne encore de l'espoir aux fans.

Malheureusement, ce best of signe le coup d'arrêt du groupe, comme toujours pour "différences artistiques inconciliables". Agrémenté de 2 titres inédits, dont le brillant "Can't stand it", "Parts of the process" chemine à travers les plus grandes réussites de la formation et donne une vue d'ensemble plutôt complète sur une carrière apaisante. Malgré la parution de "The Antidote" en 2005, où la chanteuse Daisy Martey remplace Skye Edwards, Morcheeba s'est définitivement arrêté en 2003, avec le départ regretté de sa chanteuse. Bizarre que les frères Godfrey ne l'aient pas compris.


Classe : "Blindfold"

Crasse : "Tape loop"

Publié dans Pop rock classe

Commenter cet article

Alex la Baronne 23/12/2006 17:03

J l m po, y braï é y m fé peur :-) !

mxmm 23/12/2006 15:59

Kesta contre Joey Syarr ?

Alex la Baronne 23/12/2006 14:16

Thom : à chaque fois que tu mentionnes Joey Starr, j'ai envie d'aller chercher ma batte de base-ball :-) ! Ah, les petites vengeances fortuites !!!

Thom 22/12/2006 20:27

(désolé Alex, c'est trop tard : je vais aller rammasser les restes de mon coeur)
Labosonic dans mes bras !!!!!!!!!!! :-)
Si on met 9/10 à Morcheeba, je mets 20/10 au dernier Earthling :))

Alex la Baronne 22/12/2006 09:19

Thom : ce n'est pas grave, tu as "reçu un choc" comme on dirait chez nous en Alsace...Alf : oui, je suis tout à fait d'accord !labosonic : en général, quand je mets une note, je ne suis pas toujours très "objective". Si ce disque de Morcheeba a récolté un 9, c'est sans doute pour tous les bons souvenirs que ce groupe me rappelle !Oliv. : je n'ai jamais écouté l'album de Skye en solo... En fait, dans ma petite tête, tout s'est fini quand Morcheeba s'est séparé... Mais il n'est heureusement pas trop tard pour palier ce manque !