Taratatarte

Publié le par Alex la Baronne

Tous les Vendredi soirs, sur France 4, il y a Taratata. Et tous les Vendredis soirs, je regarde ou j'enregistre Taratata. C'est une action machinale, un peu comme d'allumer ma radio. Je ne m'en rends même plus compte.

 

 

Jusqu'au lendemain où je déverse ma bile.

 

 

Cela fait un bon mois que je crève d'envie d'écrire cet article. Oh, je vous vois venir d'ici. Je vous entends déjà dire : "Si regarder Taratata la fait gueuler, qu'elle éteigne la TV et nous lâche".

 

 

Oui, mais voila, j'aime gueuler. Et il faut bien que je nourrisse Classe ou Crasse. Pour un peu, regarder Taratata s'apparenterait à mon abnégation totale, au sacrifice de mon intégrité pour votre sacro-sainte information.

 

A l'époque où je comptais mes boutons devant un miroir, Taratata était parait-il une émission "alternative" à la variétoche, un plateau où des artistes confidentiels et talentueux se retrouvaient. Il y avait des duos inédits, des rencontres magiques. Le présentateur de l'émission ravalait ses dents longues pour laisser s'exprimer ses invités.

 

Pour être honnête, j'ignore tout du passé de Taratata. J'étais bien trop empêtrée dans mon âge ingrat pour m'en préoccuper. Mais on m'a raconté que c'était bien.

 

Par contre, maintenant, Nagui me casse les miches tous les matins sur Europe 2 quand je vais au boulot. Et ça, j'en suis sûre.

 

(oh, je vous vois encore venir. Je pourrais changer de radio. Mais sur RTL2, on retrouve Benjamin Castaldi et je n'ai toujours pas trouvé la fréquence de Couleur 3.)

 

Bref. Tout cela pour dire que Taratata ressemble aujourd'hui étrangement à une succursale télévisée d'Europe 2. Ce qui revient à dire que Taratata ressemble étrangement à "A prendre ou à laisser". Un présentateur beuglant "C'est que du bonheur", des participants venus des 4 coins de la France profonde et surtout, beaucoup de gros sous en jeu.

 

Hier soir, le candidat de la région Languedoc-Roussillon s'appelait… Cali, la honte de ma discothèque. C'est bizarre, il était déjà venu la semaine dernière, habillé pareil. Johnny Borrell, le chanteur de Razorlight, a également porté deux semaines de suite son T-Shirt serpillère et son pantalon cigarette. Vraiment étrange pour une émission qui se proclame "enregistrée en live". Mais bon… Je ne veux surtout rien insinuer.

 

Cali et sa tignasse de tapis persan nous réservaient une belle surprise. Accompagné de DJ Zebra, le catalan bondissant et bien pensant nous livra en exclu "Elle m'a dit", sur le sample de… "7 nation army". Tournicotant comme un derviche, notre poète FM massacra le mythique refrain à 6 cordes par force "La la la la" et autres "Gna gna gna". Consternant.

 

Heureusement, Nagui me fait bien marrer. Il ne connaît pas toujours ses invités. Il nous a présenté Neil Hannon comme "un mec qui écrit pour Charlotte Gainsbourg", les Naast comme "la grande relève du rock français" et a appelé le nouveau bassiste des Kooks par le prénom de l'ancien, parti en cure de désintox. Surtout, il parvient à garder son enthousiasme dans les moments les plus critiques, comme quand Vincent Delerm massacre de son aphasie "Si maman si".

 

Il y aurait encore beaucoup à dire sur la promotion forcenée du présentateur rock du service public. Mieux vaut cependant parler des aspects positifs de l'émission.

 

Presque par hasard, Taratata nous réserve encore quelques jolis cadeaux. En général, un seul par émission. C'est un peu comme le jeu de l'intrus. Il faut débusquer le seul véritable artiste venu défendre sa chanson.

 

Merci à Jarvis Cocker d'avoir sauvé l'émission d'hier pour son très engagé "Cunts are still running the world".

Publié dans Bla Bla divers

Commenter cet article

Julien 28/05/2007 19:54

Taratata n'est plus ce qu'il était c'est sur.. Pour moi le plus beau moment de cette emission fut l'incroyable "Hallellujah" de Jeff buckley (il nous manque lui d'ailleurs :'(  ). Un moment d'anthologie, parcouru de frissons tout le long de la chanson!! Jeff semble comme habiter, en transe!! Je conseille cette vidéo à tous les amoureux de la musique, la vraie!
Jimmy page a dit de Buckley qu'il était le meilleur chanteur depuis les années 70 (quel compliment) et radiohead (entre autre) a été influencé de façon majeure par ce magicien (Thom déclara même qu'il n'est pas sorti indemne d'un des concerts de Jeff.. merci à lui donc!)

Alex la Baronne 12/12/2006 17:38

Oui exactement, c'est une honte !!! On a déjà bien assez de c... comme ça chez nous, pfff, Couleur 3 a eu une bien étrange idée là !

Tireboulette 12/12/2006 16:13

Mais quelle honte !
Pourquoi adapter couleur 3 aux goûts français ??? M'enfin, si on voulait écouter du français, on resterait sagement sur NRJ ou Europe2 !!

Quand j'étais à Chamonix l'été dernier, on captait une émission suisse (vu les annonces de concerts), alors merde, si c'est pour entendre Cali, j'aime autant qu'ils restent chez eux les schwitz !

(tu vois, c'est comme quand Ikéa adapte les tubes de gamin heureux pour les français, ça sent pas comme au pays...)

Alex la Baronne 11/12/2006 08:48

Ah, c'est bizarre pour Couleur 3, une fois de plus je pense que c'était mieux... avant !Et oui, il y a quelque chose de presque jubilatoire à regarder ou lire une émission ou un magazine que l'on aime pas... Cela permet d'avoir un truc à dire :-) !

Chtif 10/12/2006 23:06

à Mulhouse, tu devais capter Couleur 3,  je pense... à Lyon et belfort, oui, à nancy, non ! mais il y  a un problème avec cette radio : depuis peu, les programmes sont adaptés pour l'auditoire français, autrement dit on n'a pas la même chose qu'en suisse. Alor,s la question : d'après vous, c'est moins bien ou mieux qu'avant avec ce nouveau principe, hein ???!bon, sinon, je comprend que tu regardes l'émission même en sachant qu'elle va t'énerver, moi c'était pareil ave c un magazine bien connu...