Kasabian - Empire (2006)

Publié le par Alex la Baronne

Note album : 7/10

 

Quel est le point commun entre Justin Timberlake, Pete Doherty et Julian Casablancas ? Si la susdite liste semble comporter un intrus de choc, les trois garçons ont pourtant tous subi les foudres de Tom Meighan, le leader de Kasabian. En bon disciple de Liam Gallagher, le chanteur insulte ses petits collègues avec la virtuosité d'un adolescent privé de Macumba Night un Samedi soir. Et ne se prive pas de mentionner la genèse brumeuse d'"Empire", composé par son pote guitariste Serge Pizzorno après une virée fructueuse aux Pays-Bas.  Sans doute enfumé comme un renard, Chris Karloff, second gratteux et compositeur du groupe, quitta le terrier en Juillet dernier, officiellement et diplomatiquement en raison de "divergences artistiques inconciliables". Qu'importe, Pizzorno et Meighan recrutèrent un intérimaire pour leurs shows, avant de partir en tournée impériale dans toute l'Angleterre. Bilan : une place de n°1 des charts et plus de 200000 galettes écoulées en à peine 2 mois. Un succès aux allures de hold-up, tant l'arrogance pleinement assumée d'un groupe moins doué que d'autres fait mouche.

Immédiat, crâneur, enthousiaste, "Empire" s'apparente à un gigantesque coup de bluff, dont une bonne partie du charme repose sur la confiance surnaturelle de ses interprètes. Bourré de mélodies simples et de refrains scandés, ce second opus démarre avec le rageur single "Empire", un plaidoyer contre les horreurs de la guerre aux allures de marche militaire. Le très efficace "Shoot the runner" prend ensuite le relais, pour un air aussi entêtant qu'entraînant. Plus aériens mais tout aussi réussis, "Last trip (in flight)" et "Me plus one", aux violons ensoleillés amusants, proposent des chœurs disséminées dans une tambouille rock-electro jusqu'alors semblable à celle de leur premier album éponyme. Malheureusement, la formation emprunte ensuite un virage plus électronique peu seyant, avec à la clef quelques morceaux aux basses bourrines dignes d'une fête foraine ("Apnoea", "Stuntman"). Seules les deux morceaux finaux parviendront ensuite à corriger le tir, grâce à la surprenante ballade "British legion" et surtout à "The doberman", où le groupe se paye le luxe de conclure avec des trompettes western sans se ridiculiser.

Les choses sont à présent claires : Kasabian peut se targuer d'être un bon groupe de rock. Pour l'électro, il leur faudra revoir leur copie. Nul doute que leur troisième album rectifiera ces quelques travers.

 

Classe : "Me plus one"

Crasse : "Apnoea"

 

Autres chroniques concernant Kasabian sur ce blog :

            Kasabian - Kasabian

Chronique publiée via Pop-Rock.com

Commenter cet article

Achat Or 22/03/2009 17:48

Nombre de personnes ne connaissent pas leur richesse et font appel au crédit. Actuellement le CAC 40 perd plus de 3% et l'or est au plus haut. C'est tout à fait emblématique de ce qu'il se passe depuis plus d'un an sur ces deux marchés. Si vous avez besoin d'argent et si vous possédez un peu d'Or sous quelque forme que ce soit, bijoux, déchets, pièces ou lingots, n'attendez pas, c'est le moment de vendre, vous serez étonné du montant récolté !
achat or

alf 12/12/2006 20:40

http://stefbac.free.fr/blog/1blog/Blog.2.jours.en.jours.en.decembre.2006.des.pas.perdus.html
 

Alex la Baronne 23/11/2006 11:20

Ah, il faudrait que j'écoute ça histoire de comparer !

mxmm 23/11/2006 09:49

Euh, désolé, c'est encore moi...Tu connais Black Rebel Motorcycle Club ?Je te demande ça parce qu'Empire m'a fait pensé au second album de BRMC avec le côté électro en plus...

mxmm 17/11/2006 11:32

Ah ben bon concert alors !:o)