Enfer, paradis et bondieuseries... Alex la Baronne plays

Publié le par Alex la Baronne

La foi. Comment un mot aussi bref peut-il sous-tendre une telle complexité ? Avant rejeté en bloc par des Stones dépravés et amoraux, le crucifix pend à présent au cou d'un Pete Doherty jamais avare en paradoxes. Notre société aux technologies galopantes se laisse ainsi de plus en plus charpenter par des valeurs chrétiennes quasi ataviques. Conscients de ce phénomène, bon nombre d'artistes évoquent Dieu, ses potes et son ennemi juré avec plus ou moins de déférence…

 

1.                  Le  Splendid – La salsa du démon

 

Les Bronzés peuvent tout se permettre. Adulés au premier ou au second degré par des légions entières de franchouillards, la troupe du Splendid célèbre dans l'humour un Sabbath grivois à souhait. Une occasion unique d'admirer Josiane Balasko en bas résille.

 

 

 

 

2.                  INXS – Devil inside (Kick, 1987 )

 

Les destins tragiques s'accompagnent souvent d'une lugubre clairvoyance. 198… Michael Hutchence invoque ses démons intérieurs et redore légèrement le blason sinistré des années 80 avec son groupe INXS. Le chanteur à la voix caverneuse se pendra … années plus tard dans sa chambre d'hôtel. Plutôt cyniques, ses ex-collègues lui cherchent un remplaçant par le biais d'une émission de télé-réalité. On a connu des deuils plus dignes.

 

3.                  Led Zeppelin – Stairway to heaven (IV , 1971)

 

Un superbe moment d'égarement. "Stairway to heaven" ou quand la guitare de Jimmy Page se met subtilement en veille pour une ballade aussi céleste que mélancolique. A consommer sans modération.

 

 

 

 

4.                  Serge Gainsbourg - Dieu est un fumeur de havanes ( Single, 1980 )

 

Déjà bien abîmé, l'homme à la tête de chou s'offre un duo avec la plus glaciale des stars françaises, Catherine Deneuve. Il y regrette amèrement de ne pas être fourni en tabac par Fidel Castro, contrairement à un Créateur débauché par ses soins. Après tout, Dieu créa les hommes à son image…

 

5.                   Images – Les démons de minuit (Single , 1986 )

 

"Ils m'entraînent au bout de la nuit, les démons de minuit". Combien de fois avez-vous seriné cette rengaine diaboliquement simpliste d'une voix éraillée par l'alcool ? Soirée mousse à l'Embuscade, party guindée passablement avancée ou même mariage campagnard, "Les démons de minuit" accompagnera toutes vos bamboulas avec la même efficacité kitsch.

 

 

6.                  Queen – Heaven for everyone ( Shove it, 1988 )

 

L'épopée rock lyrique touche à sa fin. Freddie Mercury trouve enfin la relativé sobriété qui faisait jusque là défaut à son répertoire. Au final, "Heaven for everyone" reste l'une des plus belles chansons d'un groupe autant critiqué qu'adulé.

 

 

          

7. Clap your hands say yeah! – Let the cool goddess rust away (Clap your hands say yeah!, 2005)

 

Enfin une relève digne de ce nom. Plaintif jusqu'à satiété, le quatuor britannique Clap your hands say yeah! rappelle irrésistiblement Radiohead période OK Computer. Ca tombe bien pour les Inrocks, Thom Yorke et sa bande commençaient à trop se démocratiser.

 

 

 

 

8.            Oasis – Guess God thinks I'm Abel (Don't believe the truth, 2005)

 

Signée Liam Gallagher, "Guess God thinks I'm Abel" prouve à la face d'une Angleterre sceptique qu'une âme et un cerveau se cachent derrière la veulerie arrosée au houblon du cadet infernal. Cette douce ballade s'accompagne toutefois d'un message douteux : Liam serait le bon frangin du lot. Difficile d'imaginer Noël en Caïn.

 

9.            AC/DC – Highway to hell (Highway to hell, 1979)

 

Vraiment, les latitudes antipodiques confèrent le don de clairvoyance. A peine 2 ans après ce titre, le dissolu Bon Scott emprunta à 200 à l'heure l'autoroute infernale le séparant de l'autre monde. Bon ride à lui.

 

 

 

 

 

 

10.        The rapture – The devil (Pieces of the people we love, 2006)

 

Le rock disco a la cote. Terriblement inspirés par les années paillettes, les 4 New-Yorkais des Raptures proposent un air à faire sortir en boite un diable vêtu d'un costume lamé. On se laisse vite prendre au jeu de ces airs addictifs.

 

 

Publié dans Chansons à thème

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex la Baronne 06/11/2006 08:44

Ah et bien dès que j'ai le temps on remet ça ;-) ! (il va me falloir trouver un thème plus pointu !)Pour les démons de minuit, c'est bien simple, il suffit que je me rende à une fête pour qu'ils le passent !

Fab de l An Mil 05/11/2006 21:34

Ouah ! Je m'en veux pour La Salsa Du Démon et pour Led ZEp !!Par contre, je ne suis pas peu fier que Les Démons De Minuit de m'aient même pas effleuré l'esprit.Pis on est raccord sur ACDC.
C'est vachement sympa tes petits jeux. Mais je suis un peu d'ac avec Chtif, ça serait peut-être pas mal de corser un peu le thème la prochiane fois. Car : oui, on en redemande.

Chtif 05/11/2006 20:11

et ben ça fait pas mal de titres tout ça !c'était large comme thème, remarque...