Art Brut - Bang Bang Rock & roll

Publié le par Alex la Baronne

Note album : 8,5/10

 

D'abord, ce nom. Art Brut. Concept défini en 1945 par le peintre français Jean Dubuffet, l'art brut désigne une forme de création spontanée, œuvre d'autodidactes inconscients des normes esthétiques en vigueur. En somme, ce courant désigne l'art involontaire et instinctif.

 

Ensuite, cet album. "Bang bang rock & roll", dont le titre sonne comme un défi en cette époque où les riffs et les Converse sont synonymes de jackpot.

 

Puis, ces chansons. Binaires, carrées, électriques, pleines de choeurs. Dans l'ensemble assez banales. De temps à autre, un refrain rageur, jubilatoire, sert sur un plateau le single nécessaire à la commercialisation réussie de ce premier opus ("My little brother").

 

Une référence à l'art moderne, un premier album au titre provocateur, des airs bien huilés… les ingrédients sont là. Art Brut a tout de la nouvelle sensation rock, adulée quelques mois puis jetée à la benne par un public versatile.

 

Seulement, il y a ces textes. Ironiques, cassants. Récités par un chanteur fort en gueule, à la voix peu harmonieuse, doté qui plus est d'un accent cockney à faire pâlir d'envie Pete Doherty. Des paroles sarcastiques, bien trop politiquement incorrectes pour la masse. Qu'importe, Art Brut sera alors la nouvelle sensation cultureuse, que seule une poignée de privilégiés appréciera à sa juste valeur.

 

Cependant, une fois l'intégralité de ce premier disque écoutée, l'évidence tombe. Le quintette de Bornemouth se situe dans la marginalité la plus totale, se glose autant de l'élite underground que du grand public. Et ce nom, ces titres et ces textes ne prouvent qu'une seule chose : la secret de la réussite réside dans l'attitude.

 

Bref, ce groupe se fout de la gueule du monde – et de la sienne – avec une verve aussi rare qu'incomprise.

 

"I want to be the boy, the man, who writes the song that makes and Palestine get along". Dès l'inaugural "Formed a band", le leader Eddie Argos annonce la couleur : "Bang bang rock & roll" se consomme exclusivement au second degré. Sex, drugs et surtout rock'n'roll, aucun cliché n'est épargné. "Good weekend" nous narre ainsi l'enthousiasme factice de la séduction facile ("Got myself a brand new girlfriend"), "Bang bang rock'n'roll" les affres stupéfiantes d'une rock star blasée, "My little brother" la découverte du rock par un jeune homme enthousiaste et naïf. En véritable conteur des mœurs décadentes, Argos souligne les turpitudes d'un milieu ridiculement attaché à l'apparence ("Move to L.A.") et scande son mépris de l'industrie musicale dans un "Bad Weekend" désabusé ("Popular culture no longer applies to me"). Même l'art moderne en prend pour son grade : "Modern art" dépeint ironiquement un rocker rendu fou par la simple vision d'un Matisse. Mieux, le groupe n'oublie pas M. Tout le monde dans son entreprise de démolition. "Fight !" décrit avec une précision loufoque les bagarres de pub, les spectateurs avides de sang, une sirène de police en fond sonore. Seule "Emily Kane" et sa vision touchante des premières amours adolescentes apporte quelques grammes de douceur dans cet univers moqueur. Peut-être la plus grande surprise du disque.

A l'image de son principal narrateur, "Bang bang rock & roll" ne laisse pas indifférent. On l'aime ou on le hait. La plupart des critiques appartiennent à la première catégorie, tant la créativité de la formation séduit. Art Brut a en effet lancé avec succès un courant musical plutôt original : le rock satyrique. Cette innovation justifie-t-elle leur patronyme ? Sans doute.  

 

Classe : "My little brother"

Crasse : "Stand down"

Publié dans Pop rock classe

Commenter cet article

Alex la Baronne 08/10/2006 12:13

SysT : oui en effet c'est un album plutôt sympa et original !
Chtif : c'est vrai que le nom faisait penser à un groupe plus intello mais leur relative simplicité n'est pas pour me déplaire !
Oliv : Oui je te le conseille ! Bonne écoute !
 

Oliv. 05/10/2006 09:12

Ce groupe m'avait déjà intrigué il y a quelques mois, mais je n'avais pas encore franchi le pas ... je crois que je vais le faire maintenant !! @+ Oliv.

Chtif 02/10/2006 00:46

Jamais écouté, mais ton texte est intriguant. J'aurais espéré quelque chose d'un peu plus "intello" avec ce nom de groupe (certains ont bien choisi "Bauhaus" et c'était justifié !) mais finalement ça ne me gêne pas plus que ça, ça a l'air assez marrant quand même... je vais essayer de me faire ma prpre opinion.

Systool 01/10/2006 17:24

Un bon album de cette "nouvelle vague" rock 'n roll... on verra si le groupe saura confirmer les attentes...A+ AlexSysT