The Raconteurs - Broken boy soldier (2006)

Publié le par Alex la Baronne

The Raconteurs – Broken boy soldier

Note album : 7/10

 

"Le nouveau groupe de Jack White". "Jack White et son super-groupe". "Après les White Stripes, Jack White prend les rênes d'une autre formation". Co-leader des Raconteurs, Brendan Benson a dû se sentir un peu délaissé, tant le battage suscité par "Broken boy soldier" s'est focalisé sur son illustre ami. Pourtant, le quatuor américain compte bel et bien 2 frontmen, qui se donnent sans cesse la réplique pendant un surprenant dialogue folk. Aidés de la section rythmique des Greenhornes, le duo improbable livre un premier album où, curieusement, l'influence du chanteur pop Benson prédomine. Certes, les grosses guitares inventives ("Store bought bones") ainsi que le superbe blues (" Blue veins") propres à White montrent bien le bout de leur nez, mais en filigrane, cachés sous des kilos de pop gentillette. Une nouvelle déception pour les gratouilleurs de toutes cordes, encore mis sur la touche par un opus parfois mollasson, à l'instar du dernier White Stripes, "Get behind be Satan".

Malgré l'inaugural "Steady, as she goes", véritable bombe rock aux échos ravageurs, le tandem White-Benson ne convainc pas vraiment. Bourré d'airs à 2 voix aussi agréables qu'oubliables ("Hands", "Level") ce disque évoque un Poulidor musical, toujours placé mais jamais gagnant, même si le folk "Broken boy soldier" et un lumineux "Yellow sun" sortent du lot. La plupart des autres morceaux, "Intimate secretary" et "Call it a day" en tête, sombrent dans une langueur quelconque, loin de l'intense fusion des genres que ces excellents musiciens pouvaient viser. Véritable homme orchestre des White Stripes, Jack White semble aspirer au repos durant ces brèves 40 minutes un peu relâchées. Espérons qu'il nous reviendra en forme. Son super-groupe méritera alors complètement cette appellation gonflée aux stéroïdes médiatiques.      

 

Classe : "Steady, as she goes"

Crasse : "Call it a day"

Super cadeau :

  • Si "Broken boy soldier se révèle bien mais pas top, les prestations live du groupe offrent des moments d'une classe enviable. "Steady, as she goes", dans lequel se fond un fragment de "Hands" le prouve parfaitement lors de cette apparition dans le show américain "Late night with Conan O'Brien"

Autres chroniques apparentées sur ce blog :

Commenter cet article

Alex la Baronne 19/09/2006 11:56

Toutes mes plus plates excuses pour cette majuscule incongrue :-D ! Je l'enlève de suite !!! Merci également pour le lien !!!

mxmm 19/09/2006 11:48

Je suis en train de le réécouter, là. J'ai un problème avec Yellow sun, j'ai toujours peur qu'ils se mettent à chanter "hello, Lipton yellow"...Sinon, merci beaucoup pour le lien et si vraiment je voulais t'embêter, je me permetrais de te demander d'enlever la majuscule à mxmm. :o)D'avance merci !

Chtif 30/08/2006 14:19

si c'est très clair !
merci !

Alex la Baronne 30/08/2006 14:09

Alors, pour introduire le lien... Je vais tenter de me rappeler... Soit tu mets quelque part sur ton blog leur petite bannière pas très belle soit tu prends l'adresse booster blog qu'ils te fournissent et tu la mets dans tes liens comme ça on peut voter pour toi (tiens d'ailleurs je vais de ce pas le faire !)... Euh bon, je crois que mes explications ne sont pas très claires !

Chtif 30/08/2006 14:01

Idem, le meilleur morceau de l'album, haut la main, même s'il est plus qu'influencé par Led Zep...Sinon, Alex, je me suis inscrit sur Booster, mais je ne sais pas comment introduire le lien sur la page pour les votes ! je continue à chercher...