Quel rocker êtes vous ?

Publié le par Alex la Baronne

Tout s'apprend. Même la rock n' roll attitude. Autrefois apanage d'une minorité marginale et fière de l'être, la rébellion électrique revêt aujourd'hui des codes indigestes, conséquences d'un instinct grégaire contraire à l'esprit initial du mouvement. Certes, le rock demeure un formidable outil de communication universel, capable de fédérer gens simples et nantis, des Beatles à Pink Floyd, de Blur aux Strokes. Mais quelque chose cloche avec ces nouveaux diktats intolérants et sectaires. Comme l'expliquent si bien Femme actuelle et les Inrocks, votre CDthèque révèle votre personnalité. Et surtout les préjugés tenaces à votre encontre. Ce quizz vous le montre caricaturalement : les êtres humains appartiennent à des catégories bien distinctes. Alors, quel rocker êtes vous ?

1. Physiquement, vous êtes plutôt :

A) Baraqué et très viril, même si vous êtes une fille. Vous arborez un catogan gras et filasse, une barbe mal taillée. En bref, l'hirsutisme de tout poil sied parfaitement à votre genre de beauté.

 B) Qu'importe l'apparence, il se passe des choses tellement plus graves dans le monde. Néanmoins, vous prenez soin de vous, par respect pour les autres. Et aussi parce que vous n’êtes pas mal quand même.

C) Ni beau ni laid. Vous comptez plus sur votre look pour vous distinguer.

D) Malgré tous vos efforts, vous ne ressemblez à rien. Une grande frustration. Vous auriez aimé être beau (belle) et charismatique, mais la nature ne vous a pas exaucé(e). Pire, elle s'est bien foutue de vous la garce. Encore merci pour les cheveux mollassons, la raie plate sur le coté et les yeux de cocker.

E) Très beau (belle) mais vous ne vous en rendez pas compte. Ou alors, moins beau (belle) sans que cela ne vous dérange.

F) Grand(e), très maigre, avec d'immenses yeux expressifs.

2. Question look, vous préférez :

A) Le noir, les clous et les grosses motos. Vous adorez les gilets sans manches en cuir, les jeans troués et les T-Shirts à l'effigie d'un loup féroce. Un bandana rouge et suant maintient votre tignasse décolorée.

B) Vous ressemblez un peu à M(me). Bonglou, votre prof d'allemand de 4è. Un style intemporellement ringard. Costards trop grands, pulls en coton informes, pantalons de velours côtelé. Porter en même temps un bermuda (une jupe) et des chaussettes noires ne vous rebute aucunement. Néanmoins, vos fringues sont de bonne facture. Ce look d'intellectuel(le)chic reflète votre personnalité profonde et montre combien vous avez su faire abstraction des basses préoccupations matérielles.

C) Cela dépend de votre humeur et de la mode. Un jour gothique en long manteau noir, le lendemain skater quiksilver (roxy), le surlendemain rocker 80's. Plutôt à l'aise dans vos baskets, vous vous adaptez à  toutes les tendances sans trop de mal.

D) Vous ne ressemblez à rien dans ce T-Shirt mauve moulant. De plus, il faudrait vraiment que vous enfiliez un pantalon par-dessus ce slip à poutre apparente. Si vous êtes une fille, arrêtez de commander vos fringues à la Camif.

E) Vous possédez une certaine classe innée. Cela ne vous empêche pas de commettre parfois de belles bavures vestimentaires dont vous vous foutez éperdument.

F) Vous êtes LA star du bahut (de la Fac). Sac siglé, lunettes Chanel surdimensionnées, T-Shirt vintage, jean slim et khôl noir pour les girls. Pour les lads, remplacez juste le T-Shirt rayé par un polo Fred Perry et le tour est joué. Vive l'androgynie.

3. Où vivez-vous ?

A) Au fond d'une vallée perdue. D'ailleurs, 137 des 139 habitants  de votre petit village sont vos cousins au premier, second ou troisième degré. Seules exceptions : l'instituteur et le cureton, mutés chez vous par hasard et encore considérés comme des étrangers après 20 ans de bons services.

B) Vous venez d'une petite ville industrielle ravagée par le chômage. Paris vous attire irrésistiblement. Là-bas, vous trouverez enfin des gens avec qui dialoguer et échanger des idées.

C) Dans un coin paumé et terriblement ennuyeux. Vous n'avez qu'une envie : vous casser. Marre des soirées billard à la taverne du coin, marre des mêmes vieilles qui radotent depuis 30 ans le cul posé sur le banc municipal. Néanmoins, une fois parti(e), vous revenez tous les week-ends dans votre bled natal dont la convivialité vous manque. L'anonymat des grandes villes vous angoisse.

D) Partout et nulle part. Vous aimez passer une nuit pluvieuse sous une tente trouée et vous faire chasser au petit matin par un fermier mal embouché.

E) À côté d'un bar. Vous aimez les lieux animés.

F) A Paris, bien sûr. La province, c'est fait pour les ploucs, exceptée la côte d'Azur qui devient votre annexe tous les étés.

4. Que fait votre Papa ?

A) Camionneur, fermier, bûcheron… Un métier manuel et mâle.

B) Instituteur, postier, cheminot… Votre papa est un humble fonctionnaire. Pas un enfoiré de requin voulant  s'élever dans la hiérarchie par n'importe quel moyen. De plus, il connaît super bien Jean-François Chérèque.

C) Votre Papa appartient à la classe moyenne et cela vous gêne un peu par rapport aux copains.  En effet,  il ne peut pas vous payer un i-pod à cause des traites de la maison. Tant pis, vous en achèterez un quand vous gagnerez votre vie.

D) Votre Papa appartient à la classe moyenne et ne ressemble à rien, comme vous. Une vraie famille de losers.

E) Votre Papa appartient à la classe moyenne et vous vous en fichez pas mal. Vous avez reçu une éducation à la fois stricte et beatnik, fruit d'un amour parental pour les 60's.

F) Père est un grand patron qui ne fait guère attention à vous. Son amour s'exprime avec sa carte Gold. Quel gros con. S'il croit pouvoir vous acheter avec cet i Pod, il se trompe.

5. Politiquement, vous vous sentez :

A) Bien à droite. Vous n'aimez pas les fouteurs de merde, quelques soient leur couleur et leur provenance.

B) A gauche, voire même très à gauche. Vous n'aimez pas ces salauds de capitalistes, quelques soient leur couleur et leur provenance.

C) La politique, vous vous en foutez. Vous n'avez pas l'âge de voter. Toutefois, vous détestez les fachos et l'intolérance.

D) Vous avez perdu votre carte d'électeur et tous vos papiers lors d'une alerte à la bombe qui mena à la seule destruction de votre valise.

E) Aucune tendance ne résume votre pensée et tant pis. Ou tant mieux.

F) Vous votez et prônez des idées de gauche mais avez le cœur fondamentalement à droite. Cependant, vous ne l'avoueriez pour rien au monde. La mode est au  socialisme bourgeois.

6. Quelles sont vos lectures ?

A) A part Tractopelle Mag, rien depuis le code de la route.

B) Le petit livre rouge, le Capital, l'Huma, Libé, les Inrocks et tous les bouquins de Beigbeder.

C) M'acheter un livre ? Non merci, je préfère les fringues.

D) "La drague pour les nuls", "Les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus", "Comment se relancer ?", "Réussir sa vie en 20 leçons".

E) Vous avez des goûts plutôt grand public mais ne crachez pas sur un petit classique de temps en temps s'il n'est pas trop chiant.

F) Vous adorez la littérature. Rimbaud, Nietzsche, Mallarmé, Wilde…On vous croisera invariablement avec une de leurs œuvres à la main.

7. A quoi ressemble votre vie sentimentale ?

A) Vous vous trimballez la même blonde vulgos depuis des années. Elle est un peu conne mais elle adore votre nouvelle voiture et vos performances nocturnes. Si vous êtes ladite blonde vulgos, vous vous trimballez le même blaireau depuis des années. Il est un peu con mais il a une grosse voiture et une grosse… Enfin, on se comprend. Ce n'est pas vraiment de l'amour, mais vous vous en satisfaites très bien tous les 2.

B) Vous avez une vision très éthérée des choses, que vous soyez célibataire ou en couple. Votre fiancé(e) devra vous comprendre sans mot dire, vous soutenir dans votre dépression, vous admirer et adhérer à tous vos propos, surtout lorsqu'il s'agit de politique. Les évènements s'enchaîneront naturellement et normalement. Vous vivrez ensemble très vite et partagerez chaque moment. Une fusion quasi paranormale, avec à la clef 2 gosses, un pavillon de banlieue et un bouvier bernois.

C) Vous vous trouvez encore un peu trop jeune pour les relations sérieuses. Fille, vous croyez avoir trouvé le prince charmant… toutes les 10 minutes. Garçon, vous préférez la playstation mais ne refusez pas quelques instants de plaisir.

D) "Sentimentalement démissionnaire, moi je suis dans la merde et je vous emmerde." Cette phrase résume parfaitement la situation. Bourré comme un coing ou à jeun, vous draguez toujours les mêmes morues (maquereaux). Résultat des courses : vous vous retrouvez tous les week-ends seul(e) devant un pot de Nutella. Vous nourrissez également des fantasmes inassouvis et inassouvissables sur votre voisin(e).

E) Vous avez trouvé l'amour et cela vous comble. Ou alors vous êtes seul(e) mais vous faites ce que vous voulez. Et ça vous plait.

F) Vous êtes fou amoureux de la plus jolie garce (du plus beau salaud) du coin et vous couchez ensemble très souvent. Néanmoins, cela ne vous empêche pas d'aller voir ailleurs car votre liberté prime. Mais cette garce (ce salaud) reste la passion de votre vie.

8. Et votre vie sociale ?

A) Tous les Samedis soirs, vous refaites le monde devant une pinte avec vos potos. Les tabourets du bar  l'Embuscade gardent l'empreinte de votre fessier.

B) Comme vous, vos amis portent des lunettes. Comme vous, vos amis ne boivent pas. Comme vous, vos amis trouvent que le monde va mal. Comme vous, vos amis ne jurent jamais. Comme vous, vos amis détestent les blagues lourdes et faciles.  Comme vous, vos amis n'aiment pas danser. Et tous ensemble, vous passez des soirées d'un chiant avéré.

C) Vous adorez vous mettre de grosses races et gerber en cœur avec vos copains. Diluer, c'est tricher.

D) Vos deux seuls alliés sont votre chien Pilou et Jean-Norbert, votre meilleur et seul ami humain depuis le CP. Attablés tous les 3 dans votre cuisine, vous rêvez d'une vie meilleure en comptant les cerises qui constellent la toile cirée.

E) Vous avez beaucoup de copains et quelques amis proches avec lesquels vous vous montrez d'une loyauté exemplaire. Malheureusement, la réciproque n'est pas toujours vraie. Quelques belles trahisons vous ont déjà sévèrement miné.

F) Les gens vous admirent, les filles (garçons) se jettent à vos pieds. Vous allez faire la fête avec eux pour chasser un profond sentiment de solitude latent. Au fond, la misanthropie vous gagne.

9.Et votre vie professionnelle ?

A) Vous conduisez le même 38 tonnes depuis 20 ans et changez la playmate de la zone couchage tous les mois. Ce brave camion est presque votre seconde maison.

B) Plutôt brillante. Malheureusement, le service public ne paie plus assez. Vous bossez par conséquent pour ces salauds du privé. Et puis, exhiber une carte de visite Merck, ça en jette.

C) Vous avez des notes correctes au bahut. Sans plus.

D) Professionnellement suicidaire. Vous exercez n'importe quel job, de basketteur semi pro à prof de sport dans un lycée agricole.

E) Votre boulot ne vous captive pas vraiment mais vous vous en accommodez plutôt bien.

F) Autant le dire, vous êtes une vraie brêle, un pur cancre. Pire, vous vous montrez insolent avec tous le monde. Caché derrière un radiateur, vous écrivez des poèmes et peignez des toiles sombres. Personne ne vous comprend, et surtout pas les frères marianistes de ce lycée privé payé par votre père. Plus âgé, les choses ne se passent pas mieux. Vous avez déjà fréquenté une fac de lettres et de psycho avant d'atterrir en histoire de l'art.

10. Enfin, question très importante. Qu'en est il de vos préférences musicales ?

A) Du hard rock, du vrai. Tout le temps. De bons gros solos dégoulinants.

B) Ce qui vous séduit dans la musique, c'est le concept. Vous adorez n'importe quelle bouse, pour peu qu'il y ait une démarche artistique derrière. Morceaux languissants en japonais, chanteur hindou pourvu d'un accent ridicule, rien ne vous effraie. Vous respectez profondément tous ces merveilleux artistes aussi longtemps qu'ils ne vendent pas de disques.

C) Wouaaaah ! Le dernier Muse est trop cool !!! D'une manière générale, tout ce qui passe à la radio plus quelques groupes de métal garants de votre rebelle attitude.

D) Vous aimez la bonne vieille chanson française mais ne crachez pas sur Benabar. Le dîner vous rappelle quelques bons souvenirs.

E) Vous vénérez les grands classiques et surtout les Beatles. Les nouveaux groupes qui se prennent tant au sérieux n'ont qu'à aller se faire voir.

F) Tous les nouveaux groupes rebelles, riches et fins lettrés. Comment cela, ils pompent tout sur leurs aînés ? Vous vous en foutez pas mal, vous vivez le moment présent. Carpe Diem a dit le poète.

Résultats :

  • Vous avez une majorité de A :

Félicitations, vous êtes un métalleux vintage, une superbe espèce en voie d’extinction ! Elevé au grain, souvent impliqué dans des bastons villageoises, vous passez le plus clair de votre temps à boire des binouzes avec vos potes, gros et chevelus comme vous, avant un retour imbibé chez votre femme, laquelle vous attend rageusement une casserole de pâtes trop cuites à la main. Question musique, vous vomissez les grosses tapettes qui ont remplacé vos idoles de toujours, Aeroschmidt et les Guns ! Dans le fond, vous êtes plutôt gentil et très nature, pour peu que l’on néglige votre rustrerie. De plus, je vous ai reconnu : vous avez gagné en 1995 le prix de la plus belle cylindrée au salon des motards de Munster ! Ne faites pas le faux modeste ! Allez, bon ride à vous !

Vos idoles : Axl Rose et Steven Tyler. D’ailleurs, vous leur ressemblez de plus en plus…

  • Vous avez une majorité de B :  

Ouh là, mais que de bons sentiments ! Vous appartenez indéniablement à la catégorie des rockers engagés. Ah, je ne vous le fais pas dire, nous vivons une bien triste époque. Souvent déprimé, vous vous complaignez dans une pseudo langueur née de la laideur d’un monde que vous ne pouvez enjoliver. Pire, mu par une certaine volonté d’intégration, vous vous retrouvez à bafouer tous vos principes. Toutefois, qu’on se le dise : vous défendrez toujours les plus démunis, en direct live de votre loft rénové ! Véritable Zorro urbain, vous aimez les grands discours irréalisables, les idées utopistes et croyez fermement en la bonté de l’être humain. Cette douceur et cet idéalisme, cachés sous des kilos de récriminations pénibles, vous rendent plutôt touchant. Heureusement… Question musique, Thom Yorke reste votre grand gourou car il partage vos convictions et vos souffrances. Longue vie à lui !
Sinon, vous ressemblez à Michaël Youn  sans son coussin péteur, c'est-à-dire que vous ressemblez à Mickaël Furnon. "Tu vas pas mourir de rire", qu’il disait le bougre. Ben non !

 

 

 

 

  • Vous avez une majorité de C :

Trop coool !!! On va se tutoyer puisque tu es un jeune de base, comme je l'étais encore avant de virer vieille. Généralement aimable, tu te situes à la pointe des tendances actuelles et tu adores les gadgets rigolos à la con : téléphone grille-pain, chauffe mug USB, rien n’est trop inutile ! Sinon, tu as plein d’amis et tous ensemble, vous vivez les meilleures années de votre vie, même si tes vieux te gonflent parfois  à trop te vouloir du bien. Allez, carpe diem man ! Tes modèles changent presque tous les ans et tu vomis immanquablement les précédents. Bon, je parierais sur Kyo si tu as 13 ans, Indoch 2 ans plus tard et Matt Bellamy si tu es en passe de sortir de cette époque plutôt marrante. Comment cela, je tombe dans le cliché ? Mais oui !

  • Vous avez une majorité de D :  

Aïe aïe aïe… Sauter pieds en avant dans une bouse de vache et chercher désespérément un trèfle à 4 feuilles n’y changeront rien. Vous resterez toujours un rocker loser, la 2è mot primant largement… Souffre douleur, bouc émissaire, canard boiteux, cygne noir, vous ressentez organiquement la signification profonde de ces expressions quand vous écoutez l’intégrale de Leo Ferre avec votre vieille mère. Néanmoins, vous vous révélez honnête et plein d’un humour las trop méconnu. Vos instants de tristesse ne durent jamais, car vous avez acquis au fil de galères invraisemblables une autodérision salutaire. Cette capacité inouïe à vous fourrer dans le pétrin a renforcé votre débrouillardise, d’autant que la solitude vous guette. En effet, la malchance vous fait toujours rencontrer des margoulins qui abusent de votre brave naïveté. Cela dit, votre heure viendra si vous persévérez dans la chanson à textes française, une bohémienne vous l’a prédit aux Saintes Maries de la Mer. Regardez vos idoles : Cali et surtout KA-TE-RINE ont bien réussi. Pourtant, ils n’étaient pas spécialement plus aidés que vous.

  • Vous avez une majorité de E :

Mmsmsmsmsm ! Ce grognement sort de votre bouche dès que vous l’ouvrez, à savoir rarement.  Sacré Rocker bougon ! D’une désinvolture rare, vous vous foutez absolument de tout et ceux qui ne sont pas d’accord avec vous n’ont qu’à aller se faire mettre. Cette attitude nonchalante - plutôt classe au demeurant - vous permet de cacher votre grande sensibilité tout en vous attirant la sympathie populaire. Honnête et loyal, vous vous exposez cependant à de vives critiques pour votre franc-parler sans que cela ne vous atteigne trop.   Vous ne ressemblez vraiment à personne, mais vous aimez beaucoup Carl Barât et Graham Coxon, 2 grands spécimens du genre !

 

  • Vous avez une majorité de F :

La classe, vous avez décroché la timbale du hype ! En bon rebelle fils à papa, vous adoptez les nouvelles tendances plus vite que votre (large) part d’ombre. Muni de votre i-pod nano, vous vous rendez aux puces pour vous acheter une Union Jack et un T-Shirt "Pete is innocent". Car Pete Doherty vous inspire beaucoup. Pas pour  son talent malheureusement, mais plutôt pour son aura médiatique, galvanisée par sa relation en dents de scie avec la Kate , votre idole fashion. D’ailleurs, un grand merci à elle pour vous avoir fait découvrir le rock. Un exemplaire non lu du bateau ivre à la main, vous vous demandez comment on écrit une chanson avant d’aller admirer la nouvelle scène parisienne au Gibus. Contrairement au rocker engagé, ennemi du rock friqué au point de négliger d’excellents disques, vous vous reconnaissez en tous les groupes bien sapés du moment, comme les Strokes ou The Rakes. Pourtant, votre vie trépidante et votre grande popularité ne vous font jamais oublier un mal être inné. Bon courage.

Publié dans Bla Bla divers

Commenter cet article

Alex la Baronne 07/09/2008 22:03

Ce n'est pas parce que vos parents gagnent bien leur qu'il ne faut pas prendre de recul par rapport à un test qui en prend, LUI.

val qui en a marre des préjugés 25/06/2008 11:44

j'ai trouvé ce test un peu trop radical, car ce n'est pas parcequ'on vit à paris qu'on déteste la province j'en ai vraiment marre de tous ces gens qui déteste les parisiens parcequ'ils st soit disant méprisants. Ce n'est pas parce que nos parents gagnent bien leur vie qu'on aime ts les groupes parisiens de la nouvelle scène.

Alex la Baronne 05/02/2007 09:31

Ah, je crois que le E correspond à beaucoup de monde... Il faut dire que c'est également le rocker le plus "normal", surtout comparé au F !

Albin 04/02/2007 18:56

Ben merde, j'ai une majorité de E. Bougon, donc. Bah, ça me passera... ou pas.

Alex la Baronne 13/12/2006 08:51

Modeste, je te sens bougon, quelle grande satisfaction...Pour ce qui est du père de mes futurs mômes, lire une telle suggestion de si bon matin m'angoisse. Tiens, je vais même aller travailler pour la peine.Encore désolée d'avoir plagié ton idée que tu n'avais pas encore eue !