KT Tunstall - Eye to the telescope (2004)

Publié le par Alex la Baronne

Note album : 5,5/10

 

Malgré quelques heureuses exceptions, l’univers pop rock reste presque exclusivement masculin. Le mythe musical repose en effet sur des décennies d’hommes rebelles et sensuels adulés par des groupies écervelées. Frêle jeune femme lâchée dans l’arène aux lions, KT Tunstall parvint néanmoins à imposer le style léger d’"Eye to the telescope" au nez et à la barbe de ces messieurs. Quel est le secret de sa réussite ? En quelques points, voici comment s’émanciper des niaiseries formatées d’Avril Lavigne et ainsi légèrement redorer le blason malmené de la pop féminine.

 

I.                    Débrouillez vous toute seule

 

Aidée d’une guitare et d’une pédale, vous ferez bien vite des merveilles. Musicienne accomplie, l’auteur d’ "Eye to the telescope" brave seule sur scène une foule de spectateurs fascinés par sa dextérité.

 

II.                  Soyez jolie sans être vulgaire

 

L’objectif n’est pas de concurrencer les Pussy Cat Dolls. Evitez toutes les situations compromettantes, comme vous retrouver à remuer du fessier devant une R19 customisée, la jupette lamée argent au vent. Cette sobriété focalisera l’attention sur vos talents artistiques. Les romances cristallines ("Other side of the world", "Heal over") de Miss Tunstall le prouvent  efficacement : une guitare vous avantagera bien plus qu’un Wonderbra. En outre, son joli minois réussit même à faire fondre ses détracteurs qui, une fois la vacuité du milieu de son 1er opus dénoncée ("Miniature disaster", "Silent sea"), louent son élégance et sa distinction.

 

III.                Jouez là unique

 

N'hésitez pas à personnaliser votre nom de baptême, comme KT l'a si bien fait. Cet élan de non-conformisme créatif vous différenciera positivement. Toutefois, les cas désespérés nécessitent d'importantes modifications. Le sobriquet G-Net ne masquera pas la ringardise de votre vrai prénom.

 

IV.       Prônez le mélange ethnique

 

Forte d’origines chinoises, écossaises et irlandaises, KT Tunstall a su brasser les influences jazz, soul et pop sur son 1er opus, avec à la clef quelques  airs chaleureux et vibrants ("Through the dark", "Under the weather"). De plus, l'exotisme a toujours captivé, aussi soulignez vos racines multiples, soi-disant garantes de philanthropie. Votre arrière arrière grand père espagnol n'aura pas œuvré pour rien.

 

V.                 Sachez saisir votre chance

 

Bien sûr, ce passage à Top of the Pops tombe le premier jour des soldes. Pourtant, si vous souhaitez réussir, il va vous falloir retarder l’achat de ce sac Longchamp. Je sais, c’est difficile, mais KT l’a fait. En remplaçant au pied levé Nas dans le mythique show, la jeune écossaise a catapulté au sommet des charts l’entraînant "Black horse & The cherry tree", avec à la clef 2 600 000 albums vendus, soit la valeur brute d’environ 346666, 67 sacs Longchamp.

VI.               Fournissez quelques tubes imparables

Quelques chœurs jazz, une guitare sèche entraînante et une voix chaude ont suffi à KT pour imposer mondialement le vibrant "Black horse and the cherry tree", explicite  message d’adieu à un goujat. La même recette assura pareille réussite au mignon "Suddenly I see".  Ensuite, tant pis le reste de l'album ressemble souvent plus à du Norah Jones allégé ("Universe & U", "Silent sea") qu'à la pop dynamique de ces 2 hits.

VII.             Médisez de vos consoeurs

Même si "Eye to the telescope" tombe parfois dans la platitude avec quelques ballades éculées et insignifiantes ("False alarm"), Miss Tunstall ne mâche pas ses mots. Lasse de certaines comparaisons récurrentes, la femme orchestre a violemment attaqué sa collègue Dido, vilipendée en des termes peu choisis pour ses lacunes vocales. 500 000 albums vendus plus tard, la rebelle s'excusa et mit fin à la polémique rémunératrice. Aussi, ne reculez devant rien. Votre rivale Carla joue également de l’ocarina ? Peut-être, mais elle ne vous arrive pas à la cheville.

Grâce à ses  6 singles au succès non démenti, cet opus se place parmi les grands cartons de l’année passée. Si quelques morceaux sombrent dans une pénible lenteur, "Eye to the telescope" n’en garde pas moins la fraîcheur de débuts encourageants.

Classe : "Under the weather"

Crasse : "False alarm"

Commenter cet article

Alex la baronne 10/08/2006 09:14

Ah non, je ne connais pas... Il va falloir que j'écoute (et hop, ma liste de disques à écouter s'allonge un peu plus !)...
Pas mal pour Ro-G ! Je cherchais d'autres sobriquets de ce genre mais mon imagination a curieusement calé !

Chtif 10/08/2006 01:36

ah oui, G-Net, c'est dur, Ro-G ou G-rar aussi...
sinon, je me range aux côtés de mxmm pour conseiller Aimee Mann et principalement la BO du film "Magnolia", un must...

Systool 09/08/2006 23:19

Ah ouais, merde, c'est juste ;-)SysT

mxmm 09/08/2006 20:40

Dans le genre (?????), connais-tu Aimee Mann ? Pas mal de piano mais c'est très chouette.A+

Alex la baronne 09/08/2006 16:04

:-) ! C'est une bonne idée ! La recette est peut-être un peu simpliste mais elle contient un gros fond de vrai...  Attention toutefois, ta soeur devra maîtriser le playback instrumental pour les parties de guitare, car elle doit être seule !
@ + !