Muse - Origin of symmetry

Publié le par Alex la Baronne

Note album : 8/10

Décrire Muse revient souvent à sortir du placard des adjectifs désuets. En effet, "Origin of symmetry" rappelle moins le rock déchaîné des Libertines qu'une pièce néo-romantique, avec ses solos de piano envoûtants ("New Born") et son orgue un chouia pompeux ("Megalomania"). Un véritable retour au début du XXè siècle, grâce à une voix cristalline taillée pour l'opéra. Ce voyage sur les traces de Rachmaninov a de quoi déstabiliser l'auditeur moderne, habitué à une éternelle résurgence des Beatles. Heureusement, de fabuleux passages à 6 cordes électriques ("Plug in baby", "Hyper music") le rassureront : dans sa grande mansuétude, le trio a préféré la guitare au clavecin et à la harpe. Pour cette fois.

En nette rupture instrumentale avec le très rock "Showbiz", ce 2è opus s'inscrit toutefois dans la lignée de ses textes torturés et mélancoliques. Contrairement au pékin de base, le chanteur Matthew Bellamy ne se contente pas d'une petite vie peinarde avec deux gosses, un labrador et une Renault Modus. Sinon, comment trouverait-il l'inspiration source du cacophonique et effrayant "Space Dementia" ? Notre homme trahit dans le superbe "Citizen erased", se rebelle au cours du poignant "Plug in baby", tout cela pour finir encore une fois écartelé entre 2 personnalités antagonistes("Megalomania").

Ce dernier titre illustre parfaitement une dualité déjà éprouvée : la frontière entre l'alambiqué et le sophistiqué, l’original et le fou, le grandiose et le grandiloquent, est bien plus mince qu'on ne le croit. Cet album penche plus souvent du bon côté, porté par le talent excentrique de son principal créateur.

Classe : "Plug in baby"

Crasse : "Space dementia"

Autres chroniques concernant Muse sur ce blog :

Super cadeau :

Publié dans Pop rock classe

Commenter cet article

Alex la baronne 21/07/2006 09:35

Ne t'en fais pas, au moins j'ai appris quelque chose hier ! Bref, merci !

Systool 20/07/2006 18:12

Oui justement... les gens pensent que la schizophrénie, c'est avoir une personnalité multiple, or ce n'est justement pas cela ;-)Bref, c'était un détail...SysT

Alex la baronne 20/07/2006 13:11

J'aime également beaucoup "Origin of symmetry" mais "Showbiz" reste néanmoins mon préféré pour son côté plus simple et plus rock...
Au niveau de "schizophrène", je l'utilise dans le sens où les paroles de Matthew Bellamy laissent souvent entrevoir une personnalité double, notamment dans "Escape"  ("cause you and me are both one and the same") ou dans "Megalomania ("Take off your disguise I know that underneath it's me"). Le mot me paraissait le plus adapté pour exprimer cela. Maintenant, il est vrai que n'étant pas médecin, je dois sans doute avoir une vision un peu simpliste de ce que ce le terme englobe réellement :-) ! Anyway, je file voir sur ton blog pour en avoir une idée plus précise !
@ + !

Systool 20/07/2006 11:59

Mon album préféré de MUSE, ni plus ni moins. Son côté "grandiose" peut rebuter, mais je pense qu'ils n'ont jamais aussi bien sonné que sur OoS... Absolution sera déjà plus décevant, car montrant une évolution très minime, malgré d'excellents titres ("Butterflies and Hurricanes", "Time is running out")A+ Alex ;-)SysTooLPS : attention avec l'expression "schizophrène", souvent utilisée à tort et à travers ;-)... si tu veux parler de personnalité double ou du moins de dualité au niveau musical, le terme n'est pas approprié :-D(cf. un article sur la schizophrénie de ma plume : http://docteur.over-blog.org/article-2343634.html)