Hard Fi - Stars of CCTV (2005)

Publié le par Alex la Baronne

Note album : 2/10

Ne cédez pas à la panique et renvoyez ce prêtre exorciste à ses rituels abscons. Un loup-garou n’a pas pris possession de votre chaîne stéréo dernier cri, contrairement à ce que les feulements rauques de Richard Archer auraient pu laisser présager. Cependant, les 4 compères de Hard-Fi ne comptent pas disparaître après la pleine lune, et c’est bien là le problème.

     Des chœurs navrants de platitude de « Cash Machine » à l’IVG (interruption volontaire de geignements) exigée par le malheureux auditeur de l’insupportable « Hard to beat », Hard-Fi a osé nous pondre ce que même Matthew Bellamy, pourtant jamais avare de perles languissantes et dissonantes, n’avait jamais osé : un innommable bordel, un foutage de gueule qui redore le blason de tous les autres groupes indie du moment. En bref, un disque à offrir à tous les prétendant(es) dont vous voudriez vous débarrasser.

Classe : j’ai beau être positive, j’ai mal... 

Crasse : le reste

Super cadeau :

  • le vrai cadeau, c'est de ne pas vous en faire...

Publié dans Nullités crasses

Commenter cet article