10 signes… Que votre passion pour la musique commence à prendre des proportions encombrantes.

Publié le par Alex la Baronne

"Au moins, quand tu écoutes de la musique, tu n'en parles pas !" C'est aussi simple que ça : pour museler un bon nerd, il suffit de lui caler dans les oreilles son disque préféré… Petit tour d'horizon de la mélomaniaquerie.

1. Vous trouvez parfois des grains de riz fichés dans le clavier de votre ordinateur

Vous déjeunez chez MySpace et dînez avec Youtube, sans trop vous soucier des dommages collatéraux. D'ailleurs, votre pauvre bête à puces  est aussi pourrie de l'intérieur que de l'extérieur : son disque dur sature sous les vidéos et autres bootlegs allègrement récupérés deci - delà. Qu'importe, vous possédez toutes les faces B de vos groupes favoris.

Tiens, à propos de faces B : "Into the White" des Pixies, en live à la Brixton Academy en 1991.

 

 

 

 



2. Vous faites des blind tests partout et même tout seul

art_brut_bang_bang_rock___roll.jpgQue ce soit devant la TV ou au cinéma, vous ne ratez jamais une occasion de vous tester. Parfois, vous enfouissez même votre tête dans vos mains moites à la recherche d'un titre, avant de bramer la bonne réponse en levant triomphalement les bras de soulagement. Bien souvent, le sens réel du message filmé vous échappe complètement mais cela vous importe peu : il s'agissait effectivement d'Art Brut sur cette bande annonce pour Jour de Foot.


3. Une chanson se savoure de la première à la dernière note.

the_white_stripes_elephant.gifPour vous, couper une chanson avant la fin mérite au bas mot un froncement de sourcils outré. Ne parlons même pas de ces crétins d'animateurs radio qui jacassent à n'en plus finir pendant l'intro de "Seven Nation Army". Qu'on les bâillonne ou qu'on les vire. La radio s'en porterait peut être mieux.

 

4. Vous êtes un fan obsessionnel d'une période bien précise, dont la durée excède rarement 5 ans 

Vous en connaissez tous les groupes, tous les producteurs, toutes les égéries. Vous confondez également E-Bay avec un brocanteur et y laissez une bonne partie de votre paye pour un bon vieux vinyle quasiment introuvable. Dommage, vous l'auriez  pourtant dégotté à 1€ dans un vide grenier. Cette passion chronologiquement ciblée vous fait également perdre tout sens commun, au point de radoter des histoires incompréhensibles pour tout non initié. D'ailleurs, même les initiés en ont perdu leur latin quand vous leur avez expliqué que Bloc Party était le Kajagoogoo du XXIè siècle.

"Too shy" de Kajagoogoo et "Hunting for witches" de Bloc Party pour méditer là-dessus…

 

 

 

5. Bien peu de disques trouvent grâce à vos yeux

ipod-nano.jpgVous êtes même affreusement blasé. Avec vos 160 Go de MP3 et votre millier de disques, vous peinez à distinguer le bon du mauvais et seul l'exceptionnel surnage. Chaque nouveauté est pour vous l'occasion d'étaler votre culture musicale grâce à une pelletée de références plus ou moins obscures, avant de conclure par un "Déjà entendu vingt fois" aux allures de guillotine.

 

6. Il vous est déjà arrivé de vous battre ou d'insulter quelqu'un à propos d'un disque

corrosief-corrosive.jpgPourtant partisan acharné de la joute calme et argumentée, il vous est déjà arrivé de perdre votre sang-froid devant la mauvaise foi insubmersible de votre interlocuteur. Ne parlons même pas de toutes ces logorrhées crétines reposant sur la notoriété d'un artiste ou sur votre capacité à l'égaler. Bref, il est des jours où votre âme ressemble à de la soude caustique stockée dans un flacon de Chanel n°5.

 

7. Vous avez des avis très tranchés sur tout 

Qu'on se le dise, vous n'appartenez pas à la caste bétaillère des auditeurs moyens. En bon fan conquis ou en ennemi irréductible, vous exprimez votre opinion avec passion, sans jamais vous soucier du politiquement correct. Cette absence totale de concession vous rend tour à tour attachant et exaspérant, mais ne laisse jamais indifférent.

 

8. Vous n'aimez pas trop la presse écrite

Rock-Folk-The-Who.jpgTrop molle et consensuelle à votre goût. Pourtant, on retrouve de vieux numéros cornés de Rock & Folk partout chez vous : en tas instables à côté des toilettes, au fond du panier à linge sale, dans le frigo. En fait, Rock & Folk s'apparente pour vous à une bonne dose de méthadone : il remplace comme il peut internet et vos blogs favoris.

 

9. Votre collection de disques est la catharsis de vos angoisses cachées 

the_beatles_white_album.gifVous avez failli dégommer à la batte l'agité de service qui a semé le chaos dans le rangement alphabétique de votre discothèque. Vous avez peur de partir en vacances des fois qu'une souris vous sous loue votre appart. Et s'il y avait le feu, vous partiriez avec le double blanc des Beatles sous le bras, en laissant périr tous les albums photos de votre enfance chérie.

 

10. Vous êtes parfois un peu déconnecté de la réalité

gros-ballon-rugby.gifC'est qui ce gros bleu tout barbu qui court avec une calebasse sur une pelouse ? Et puis, marre de tout ces gens qui se plaignent de l'omniprésence de Sarkozy dans les médias : vous ne l'y avez vu qu'une seule fois en trois mois.

Publié dans Bla Bla divers

Commenter cet article

Boeb'is 30/05/2008 07:21

Excellent! Je me retrouve un peu de tout.... c'est grave docteur?

Alex la Baronne 21/10/2007 15:45

Merci beaucoup !

jdm 19/10/2007 19:02

Ces pages te réjouiront peut-être, chère Alex, noble anar !http://www.fatrazie.com/anagrammes.htmhttp://www.chamontin.nom.fr/anagrammes/

Alex la Baronne 19/10/2007 15:39

0,5 ? Hop, au coin avec de grandes oreilles équines sur la tête ! Bon, c'est sûr qu'entre mon chien et le double blanc, je choisis quand même mon chien.(je cherche toujours cette anagramme !)

jdm 19/10/2007 09:55

G.T. : Pour autant, si je faisais ton test... je n'aurais peut-être pas la moyenneEt JDM aurait zéro. Peut-être 1/2 point pour le critère 10. C'est qu'il préfère... voyons le critère 9 : dans un incendie, entre un Rembrandt et un chat, je sauverai le chat, entre l'art et la vie, je choisis la vie (c'est, à peu près, le propos qu'on prête à Giacometti et que les connaisseurs, les vrais, les amoureux de Claude Lelouch, connaissent depuis Un homme et une femme.[le critère 7 ne portait que sur la musique, c'est à dire ni sur Claude Lelouch, ni sur la pochette de No promises]Avec mes plus beaux smileys, chère Alex.